• Activités du collectif

    Le collectif Ensemble ! Ardèche méridionale est investi dans de nombreux collectifs locaux : * Stop aux Gaz et huiles de schiste, * Sortir du nucléaire, * Forum ardéchois pour une transition énergétique, * Défense et développement des Services publics (Pour une gestion publique de l’eau), * Stop TAFTA ! * Réouverture Rive droite du Rhône aux trains de voyageurs. * Marche mondiale des femmes 07/26, * La solidarité avec la Palestine, la Grèce, avec l'Afrique et l'Amérique latine (Chiapas), * dans le réseau RESF et le collectif de vigilance contre les droites extrêmes, etc.

  • Projection-Débat : La Sociale, avec B. Friot 

    "La sociale" un film de Gilles PERRET à Aubenas

    En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de personnes en France.
    Le réseau salariat, le carrefour laïque d'Aubenas, le collectif des usagers de l’hôpital d'Aubenas, la CGT, la CNT Interpro 07, le PCF, Ensemble ! Ardèche méridionale, SUD Éducation / Solidaires Ardèche Drôme vous invitent à la projection du film "La sociale" le jeudi 9 février 2017 à 20h00 au cinéma "Le Palace" à Aubenas.
    Cette soirée sera suivie, pour ceux qui le souhaitent, d'un débat avec la participation exceptionnelle de Bernard FRIOT, sociologue et économiste, qui est aussi un des protagonistes du film.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • BIEN VIVRE ET BIEN VIEILLIR A GROSPIERRES


    CONFERENCE-DEBAT

    pour la non marchandisation de la vieillesse


    Samedi 11 Février 2017


    12 h salle polyvalente

    bombine repas convivial 15 €

    Sur réservation au 06 08 88 77 67 ou qualité.vie.grospierres@gmail.com avant le 4 Février 2017 

    14h salle polyvalente

    Entrée gratuite

    projection d’un film et présentation de l’immeuble autogéré Les Charmelles de Vaulx-en-Velin par les initiateurs du projet


    Organisée par l’association Qualité de Vie à Grospierres


    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le renoncement de F. Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle est le terrible aveu d'échec d'un quinquennat qui a floué les classes populaires.

    Le seul regret exprimé est celui de la déchéance de nationalité. Mais c'est loin du compte !

    Il ne dit pas un mot sur la loi El Khomri et les millions de manifestants en lutte contre l'inversion des normes, les pouvoirs accrus des entreprises pour licencier, en lutte contre la destruction programmée du code du travail. « Victoire à la Pyrrhus » à coup de 49-3 et de violences policières.

    F. Hollande « oublie » son renoncement à renégocier le traité néolibéral Merkel/Sarkozy, ce qui l'a conduit à mener une politique d'austérité socialement destructrice et économiquement stupide.

    L'adversaire déclaré de la finance dans le discours du Bourget a empêché la mise en oeuvre de toute mesure sérieuse de régulation financière et laissé la place au pacte de responsabilité, au CICE et aux nombreux cadeaux fiscaux accordés aux entreprises sans aucune contrepartie en terme de création d'emplois.

    F. Hollande a tourné le dos aux salariéEs pour faire ami-ami avec le Medef.

    Aujourd'hui l'heure est à la reconstruction d'une gauche de transformation sociale, démocratique et écologique. Elle devra affronter des adversaires encouragés par la faillite du gouvernement et qui ouvre la voie aux objectifs de guerre sociale et de grand bond en arrière du candidat des Républicains, F. Fillon, et du danger du Front national qui pratique un double langage trompeur.

    Cette reconstruction ne passe pas par la primaire du Parti socialiste car le bilan calamiteux de la politique libérale suivi par F. Hollande lui colle à la peau.

    « Ensemble! » soutient la candidature de J.L. Mélenchon à la présidentielle de 2017 dont la responsabilité est grande pour construire un large rassemblement pluraliste, indispensable pour les élections et les mobilisations à venir.

    Le 2 décembre 2016.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les primaires de la droite ont permis, par la victoire surprise et écrasante de François Fillon, que s'affirme une droite belliqueuse.

    Ancrée à ce qu’elle juge être les « valeurs » de la France dans leur version la plus traditionaliste - fidélité à la famille modèle conservateur, patrie en bandoulière, catholicisme ostentatoire, « travail » punitif...-, cette droite croit que, pour enrayer le prétendu « déclin national » » et « redresser la France », il suffira d’imposer une brutale thérapie ultralibérale. Pour les salariés l'obligation de travailler plus et de gagner moins, pour tous une baisse drastique des budgets sociaux, la suppression de 500 000 emplois de fonctionnaires, une amputation des services publics et de de la Sécurité sociale avec l'objectif de privatiser la protection sociale...

    Cette « révolution conservatrice » place les diverses forces se réclamant de la gauche devant un défi existentiel.

    Face à la politique portée par la droite filloniste et à la menace d'une irrésistible ascension de l'extrême droite, une gauche qui apparaîtrait représentée par un Parti socialiste inscrit dans la continuité du quinquennat Hollande et arrimé à un libéralisme fort peu social serait condamnée à la faillite.

    C'est seulement porteuse d'une réelle alternative de transformation sociale, démocratique, écologiste, qu’une gauche réarmée pourra appeler le peuple de gauche à la mobilisation.

    Telle est la condition d'un nécessaire rassemblement majoritaire des salariés et de la jeunesse.
    A Jean-Luc Mélenchon, dont la candidature est à présent soutenue par « Ensemble ! » et par le Parti communiste, d'en appeler à un large et pluraliste rassemblement à gauche, indispensable pour affronter les épreuves à venir.

    Le 30 novembre 2016.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • BIENVENUE AUX RÉFUGIÉ.E.S
    Programme
    19 novembre 2016 - Allex
    14 h – 15 h : Accueil
    Animation musicale d’ouverture
    14 h – 19 h : Stands et ateliers

    Bienvenu aux réfugiés !


    Mise à disposition de documents et panneaux informatifs
    Buvette et goûter avec participation libre
    Ateliers
    Coin lecture et jeux pour les enfants
    Projections vidéo
    Collecte pour les réfugié.e.s (vêtements d’hiver, ustensiles de
    cuisine, vélos, chaussures...)
    15 h 30 – 17 h : Table ronde 1 – Calais & Stalingrad, vivre auprès des
    réfugié.e.s
     Avec des intervenants venus de Calais et de Paris.
    17 h – 18 h : Table ronde 2 – La situation des migrant.e.s
     Avec l’intervention de l’évêque Jacques Gaillot.
    18 h : Concert de clôture
    L’objectif d’un tel après-midi est triple : d’une part répondre aux questions,
    nombreuses, que certaines personnes peuvent se poser sur la situation des
    réfugié.e.s, sur leur parcours, sur leur accueil, parce que comprendre c’est
    effacer les peurs qui, elles, engendrent les rejets ; d’autre part, permettre des
    échanges constructifs dans un cadre apaisé et bienveillant ; enfin et surtout
    montrer que nous sommes nombreux.ses à être favorables à l’accueil des
    réfugié.e.s et, puisqu’il a été jusqu’ici impossible de le faire, leur souhaiter
    décemment et chaleureusement la bienvenue.
    Collectif allexois de soutien aux réfugié.e.s, composé de citoyen.ne.s, d’associations et de
    collectifs : Cimade, Val de Drôme Accueil Réfugiés, ASTI Valence et Crest, Ligue des droits
    de l’homme Valence, Secours catholique Drôme, Planning familial Drôme, Nuit debout
    Valence et Crest.
    Pour tout renseignement : solidarite.refugies.26@gmail.com

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A Aubenas : manifestations le mardi 17 et le jeudi 19 à 14 heures – Place du Champ de Mars ; A Montélimar à 14 h 30 - Théatre

    Nuit Debout continue – Rdv le jeudi à partir de 19 heures à Aubenas,

    le mardi à 19 heures au Teil

    À partir du 17 mai, la mobilisation contre le projet de loi du travail, historiquement régressif, entre dans une phase décisive. Outre les deux journées d’action et de grève décidées par l’intersyndicale pour les 17 et 19 mai, certains secteurs professionnels ont prévu des mouvements reconductibles, c’est le cas des Conducteurs routiers, des Marins, de la SNCF (sur la réforme du statut), de la Pétrochimie, … et de bloquer ainsi quelques secteurs économiques clés. Plus que jamais, l’heure est à la généralisation !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une jeunesse sacrifiée et qui le saitUne récente enquête, peu médiatisée, établit l’ampleur de la désespérance politique chez les 18-25 ans. Sentiment d’abandon, progression de l’abstention et des intentions de vote FN : c’est un feu qui couve dans la jeunesse.

    C’est une enquête qui aurait mérité de faire la une de tous les grands médias. Réalisée par l’Ifop pour le compte de l’ANACEJ (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes), elle n’a donné lieu qu’à des commentaires sur le volet des intentions de vote des 18-25 ans à la prochaine élection présidentielle. Pourtant, au-delà des préférences électorales, c’est bien le portrait d’une jeunesse laissée pour compte qui se dessine question après question.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pays basque (Euskadi + Navarra). Evolution récente 2015

    François (Pantxoa) Caussarieu et Richard Neuville

    Rappel séquence 2011-2014 

    Un processus pour une paix juste et durable 

    Rappelons quelques étapes du processus en cours.

    En janvier 2011, l’ETA décide d’un « cessez-le-feu permanent, général et vérifiable » en réponse à la Déclaration de Bruxelles du 29 mars 2010, dans laquelle, la communauté internationale déclarait son soutien à la gauche abertzale (indépendantiste), qui s’engageait sur des voies pacifiques pour mettre un terme négocié au conflit sanglant.

    Un débat interne s’engage au sein de la gauche abertzale. Celle-ci s’engage à respecter la loi des partis en intégrant le refus explicite de la violence de l’ETA (février 2011).

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Révolution et émancipation : quand le présent dépend de l'avenirPour s’extraire de la dictature du capitalisme, il ne suffit pas de résister. Se projeter sur un horizon et s’inscrire sur le temps long sont deux enjeux majeurs pour faire émerger un projet d’émancipation. 

    La tension sociale et politique que nous connaissons actuellement pose la question d'une alternative radicale en termes peut-être plus aigus qu'il n'y parait. Les militants attachés à une alternative au capitalisme sont confrontés à un verrou. Même lorsqu'une volonté anticapitaliste est affichée, la vie politique tourne davantage autour d'un pragmatisme qui enferme, de fait, dans l'adaptation au système plus que dans sa subversion. Rarement ce que l'on appelle, par euphémisme, adaptabilité n'aura autant été présenté comme une vertu.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Loi travail : dans la jeunesse, le mouvement est lancéLa première chose à retenir à propos de la journée de mobilisation du mercredi 9 mars contre la loi travail, c'est son succès clair et net. Avec 150 manifestations à travers le pays qui ont souvent atteint des niveaux qui n'avaient plus été vus depuis 2010, des cortèges nombreux, jeunes et dynamiques, la détermination à obtenir le retrait de la loi se mêle à un regain d'espoir et de confiance. Avec 500 000 manifestant-e-s dans toute la France (224 000 selon la police), cette première journée d'action dépasse celle du 7 février 2006 qui avait lancé le mouvement contre le contrat première embauche (CPE). À l'époque, la mobilisation de la jeunesse, rejointe progressivement par les salarié-e-s, avait imposé l'abrogation de cette loi de précarisation des jeunes.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique