• Mobilisations "Cop 21" interdites par l'état d'urgence

    Mobilisations "Cop 21" interdites par l'état d'urgenceAlors que la COP21 s’apprête à ouvrir ses travaux, le gouvernement accentue ses mesures visant à empêcher les mobilisations pour sauver le climat.


    Après avoir interdit la marche pour le climat prévue à Paris le 29 novembre, ainsi que dans de nombreuses autres villes françaises, l’Etat assigne à résidence jusqu’au 12 décembre deux militants actifs des luttes écologistes, en particulier contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Après les perquisitions effectuées dans plusieurs lieux et domiciles soupçonnés d’abriter de dangereux contestataires, le gouvernement franchit un pas supplémentaire dans sa politique d’intimidation et de répression, illustrant à quel point l’état d’urgence nous prive de nos libertés les plus fondamentales.

    « Ensemble! » exige la levée immédiate des assignations à résidence, la fin des perquisitions des militant-e-s, et appelle à rejoindre la chaine humaine pour le climat le 29 novembre, ainsi que les mobilisations qui rythmeront la durée de la COP21.

    Le 27 novembre 2015.

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,