• Sabine Buis : quand « ma vérité » succombe à la realpolitik

    Sabine Buis : quand « ma vérité » succombe à la realpolitikCommuniqué d’Ensemble ! Ardèche méridionale

    Sur son blog, dans un article intitulé « Déchéance de nationalité : ma vérité » publié le 30 décembre dernier, madame Sabine Buis, députée de la 3e circonscription de l’Ardèche, entendait faire entendre sa différence avec le gouvernement et l’assumer :

    « Etre élue députée oblige, particulièrement dans la période troublée que traverse notre pays, à un devoir de vérité. C’est ce devoir de vérité que j’entends ici assumer, après avoir mûrement réfléchi, en exposant clairement ma position ».

    « Ma vérité est que réviser la Constitution pour permettre au Parlement d’étendre les cas de déchéance de la nationalité aux terroristes nés français ne sera d’aucune efficacité ». A noter qu’elle ne contestait pas la constitutionnalisation du régime de l’état d’urgence.

    Pourtant à l’Assemblée nationale et bien que sa proposition d’amendement relatif à un « meilleur équilibre possible entre l’impératif de sécurité publique et la garantie des libertés individuelles » ait été rejetée, Madame Buis a voté le projet de loi de révision constitutionnelle le 10 février.

    Une fois de plus, la « vérité » de madame la députée n’engageait que celles et ceux qui y croyaient.

    Ensemble ! Ardèche méridionale, membre du collectif départemental « « Nous ne céderons pas à l’état d’urgence » continuera à se mobiliser contre ce projet de loi et la constitutionnalisation de l’état d’urgence.

    Le 12 février 2015

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,